Le prochain

 Dimanche 8 juillet

Voilà trois ans que nous avons lancé les dimanches de La Clavière. En trois ans la formule n’a pas changé : rendez-vous aux Peytoux sous la yourte le premier dimanche de chaque mois à partir de dix heures et demie, il y a à manger et à boire, ça finit dans le courant de l’après-midi.

Désormais Melle Lebon et moi-même habitons à demeure aux Peytoux et la yourte qui jusqu’à présent ne servait en gros qu’aux dimanches est appelée à un usage plus intensif. En conséquence la formule va s’infléchir. Le rendez-vous sera toujours fixé à dix heures et demie, il y aura toujours à manger et à boire (pendant un temps plus de brioche puisque je n’ai plus de four sous la main), ça finira toujours dans le cours de l’après-midi mais ce ne sera plus nécessairement le premier dimanche mais un dimanche du mois. Une bonne semaine avant vous serez informés de la date.

D’autre part, dans notre @pistole nous ne donnerons plus de programme car il ne s’agit ni de spectacles ni d’activités culturelles pour lesquelles il faudrait faire de la retape mais ce qui est en jeu c’est de passer une journée ensemble dans notre petite Arcadie en présence d’œuvres fortes des lettres du cinématographe ou du théâtre, à l’occasion de la musique, dans la compagnies des saisons, des bêtes et de ce qu’au fil des siècles toutes ces œuvres fortes ont fait de la nature. D’autre part dans ce temps ou nous sommes emportés à ne fréquenter que ce que nous aimons, que ce qui nous ressemble et nous conforte, s’exposer à des œuvres qui défrisent, dérangent et bousculent un chouia relève de l’entretien basique de la bonne santé.

Le prochain dimanche aura lieu le 8 juillet, pour la dernière fois j’en donne le diapason : de la Corrèze à Rome en passant par Paris il sera question d’anges et d’anges très charnels.

comme chaque année il n’y aura pas de dimanche de La Clavière en août. Ils reprendront en septembre et nous pouvons dors et déjà vous annoncer celui d’octobre, ce sera le dimanche 14. Pierre Présumey sera des nôtres. Nous avons Pierre et moi quelques amours communes dont celui de Jules Supervielle, nous tenterons de vous le faire partager.e

Patrick Da Silva

Rendez-vous comme toujours aux Peytoux à dix heures et demie. Il y aura à manger et à boire.

 


 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.